Assurance électroménager

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en juillet 2019

Sommaire

 

Les appareils électriques ont envahi notre quotidien. De la cuisine au salon et aux chambres à coucher, l'électroménager et l'électronique règnent en maître dans nos foyers.

Tous ces équipements font partie de notre mobilier et sont donc assurés par notre contrat Multirisque Habitation (MRH) pour les risques d'incendie, tempête, grêle, événements climatiques, catastrophes naturelles, dégâts des eaux et vol.

Garanties de base

À côté de la garantie commerciale (dite aussi contractuelle) offerte par le vendeur ou le fabricant (1 ou 2 ans), il existe des garanties légales prévues par la loi.

La garantie légale

Il s’agit de la garantie de conformité 2 ans (articles L. 211-1 et suivants du Code de la consommation) qui couvre votre appareil pendant 2 ans à compter de la date d'achat. Que le bien acheté ne corresponde pas aux affirmations et promesses du vendeur et vous pouvez exiger sa réparation gratuite, son remplacement, voire son remboursement.

La garantie « Dommages électriques » de votre MRH​

Les contrats MRH comportent souvent une garantie « dommages électriques ». Celle-ci peut être accordée dans les garanties de base, mais elle est le plus souvent optionnelle.

En cas de dommages provoqués aux appareils électriques (par une surtension, un court-circuit, la foudre, etc.), l'assureur prendra en charge les frais de remise en état de l'appareil, ou le remboursement de sa valeur, vétusté déduite. Cette garantie est souvent assortie d'une franchise.

Lire l'article Ooreka

Extensions de garanties d'assurance électroménager

Elles sont de deux sortes.

Les extensions de garantie proposées par le vendeur

C'est ce que l'on désigne souvent sous le nom d'assurances ou garanties « affinitaires ».

Elles sont proposées lors de l'achat par le vendeur. Elles prolongeront la garantie commerciale de 2 ou 3 ans. Cette extension est accordée moyennant un coût souvent élevé et les exclusions sont en général nombreuses ; les garanties sont souvent assorties d'une franchise plus ou moins élevée.

Accordée matériel par matériel, elles finissent par coûter très cher si vous voulez bénéficier de ce type d'extension pour chaque matériel acquis.

Les contrats spécifiques et les « packs » optionnels dans les contrats MRH

Dans ces contrats ou extensions, les garanties proposées par les assureurs sont acquises aux seuls appareils neufs ou jusqu’à 5 ans (7 ans dans certains contrats).

L'avantage de ces contrats ou de ces packs, c'est qu'ils couvrent :

  • l'intégralité de vos appareils électroménagers (lave-vaisselle, lave-linge, congélateur, réfrigérateur, cuisinière, etc.)  ; et parfois
  • l'intégralité de vos équipements informatiques (ordinateur et imprimante) et audio-vidéo (téléviseur, chaîne hi-fi, home-cinéma, etc.).

Sont pris en charge pour les appareils assurés, en cas de panne :

  • les frais de réparation (pièces et main-d’œuvre) ; et parfois même
  • les frais de déplacement du réparateur ;
  • certains contrats prévoient le versement d'une indemnité pour le cas où le matériel ne serait pas réparable.

Ainsi, selon les formules et les assureurs, le prix de ces garanties variera comme suit :

  • une formule ne couvrant qu'un seul appareil désigné sera accessible à partir d'environ 5 € par mois ;
  • une formule complète limitée aux appareils électroménagers coûtera environ 8 € par mois ;
  • une formule complète étendue aux appareils électroniques fixes vous reviendra en moyenne de 12 à 25 € par mois, selon les formules et les assureurs.

Précautions avant de souscrire une garantie assurance électroménager

Il convient de se faire préciser notamment :

  • quels matériels sont garantis :
    • électroménager seul, ou
    • le matériel informatique fixe également, et
    • l'audio-vidéo ;
  • comment sont prises en charge les réparations :
    • montant maximum par matériel,
    • franchise éventuelle,
    • application d'une vétusté ou non,
    • etc. ;
  • l'âge maximum de couverture du matériel (5 ou 7 ans) ;
  • si un nouveau matériel est intégré automatiquement ou doit faire l'objet d'une déclaration ;
  • si le contrat comporte un plafond maximum d'indemnisation par année d'assurance ou non ;
  • si la cotisation et la franchise sont indexées (si oui, quel indice ?) ;
  • si une indemnisation des matériels non réparables est prévue, la façon dont se calcule son montant.

Et bien entendu, il faut conserver précieusement les factures d'achat de vos matériels ; elles vous seront réclamées pour établir l'âge et la valeur des matériels en panne.

Lire l'article Ooreka
Assurances du particulier

Assurances du particulier : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Les modalités des différentes assurances : habitation, scolaire, animaux...
Télécharger mon guide